Comment l’ostéopathie traite vos douleurs de cou ?

Ecrit par Julien Adam

Mai 11, 2023

mai 11, 2023

Comment l’ostéopathie traite vos douleurs de cou ?

Vous souffrez du cou. Vos douleurs reviennent régulièrement. Vous ne savez pas comment vous en débarrassez.
Beaucoup de personnes se plaignent de cervicalgies, littéralement de douleurs des vertèbres cervicales. C’est-à-dire des vertèbres du cou. Elles peuvent se présenter sous différentes formes. Les causes sont d’ailleurs multiples et diffèrent pour chaque personne. Elles peuvent être causées par les muscles, les ligaments, les articulations ou les nerfs.
Le plus souvent, il s’agit d’un problème bénin mais qui peut être handicapant dans la vie quotidienne.

Bonne nouvelle ! L’ostéopathie vous aide à atténuer ce problème.

Quels sont les symptômes de cervicalgies ?

Les cervicalgies sont donc des douleurs à l’arrière du cou qui gênent souvent les mouvements de celui-ci. Mais elles peuvent être accompagnées de multiples autres symptômes :

  • Douleurs dans les épaules, dans les membres supérieurs : les tensions du cou peuvent comprimer les nerfs entraînant des douleurs qui suivent le trajet de ceux-ci.
  • Picotements, engourdissements dans les bras, les mains : si la pression sur le nerf est plus importante, la douleur peut s’accompagner de signes neurologiques. Cela peut être notamment présent en cas d’hernie cervicale. Le disque inter-vertébral dégénère et vient comprimer une racine nerveuse.
  • De la fatigabilité
  • Des maux de têtes : de simples tensions jusqu’à des douleurs qui partent de la base du crâne et remontent jusqu’au front…
  • Des vertiges : les tensions musculaires gênent le flux sanguin qui remonte vers l’oreille interne.
  • Des problèmes de concentration, de mémoire
  • Des troubles du sommeil…

Quelles sont les causes de cervicalgies ?

  • Traumatisme :
    Les cervicalgies peuvent apparaitre suite à un traumatisme : une chute sur la tête ou non, un choc, un accident de voiture ou une chute sur les fesses. Le premier réflexe est de consulter un médecin et faire une radiographie pour exclure toute pathologie grave : fracture, entorse cervicale, hernie discale cervicale.
    Penser toujours à consulter votre ostéopathe en seconde intention après un traumatisme. Les douleurs peuvent parfois apparaitre quelques semaines voire quelques mois plus tard suite à cet accident.
  • Posture :
    Les mauvaises positions maintenues de manière prolongée contraignent le cou à s’adapter pour maintenir le regard à l’horizontal : position face à l’écran, face au poste de travail, position pour dormir… Celles- ci sont d’autant plus dommageable que la sédentarité dans notre société diminue la force des muscles qui maintiennent notre posture.
  • Arthrose :
    L’arthrose est la dégénération des articulations. Dans le cas présent, la dégénération des articulations des vertèbres cervicales. Elle s’accompagne d’inflammation. Elle est souvent présente dans le cadre de cervicalgies et augmente les raideurs. Toutefois, il n’existe pas de corrélation systématique entre l’arthrose et la présence et l’intensité des douleurs. Vous pouvez avoir de l’arthrose sans présenter de douleurs et vice et versa.
  • Mâchoire :
    La mâchoire interfère avec la posture et les muscles du cou. Une carie non traitée, une infection de gencive, une problème d’occlusion ou un soin récent chez le dentiste peuvent déséquilibrer l’articulation de la mâchoire et se répercuter sur le cou.
  • Vue :
    Les muscles oculaires travaillent de concert avec les muscles de la base du crâne. Tout problème de vue a une répercussion directe sur la statique et la dynamique cervicale. Votre ostéopathe vous orientera vers le professionnel adapté en fin de séance : ophtalmologue, orthoptiste…
  • Froid :
    Le froid peut être cause de cervicalgies, particulièrement les courants d’air. L’exemple caractéristique est la personne qui se retrouve avec un torticolis après avoir pris un avion climatisé. Connu en Médecine Traditionnelle Chinoise sous le nom d’attaque de vent froid, le courant d’air pénètre les muscles et déclenche un contracture très douloureuse en général…
    Faites particulièrement attention à la climatisation.
  • Tension viscérale :
    Un dysfonctionnement viscéral peut causer des douleurs musculo-squelettiques par l’intermédiaire de ses attaches ligamentaires. Par exemple, un dysfonctionnement de l’estomac peut entraîner des blocages cervicaux car il crée des tensions sur l’oesophage qui s’accroche à la sixième vertèbre cervicale.

Comment l’ostéopathie aide à soulager les cervicalgies ?

Comme nous l’avons vu, les causes de douleurs du cou sont multiples. Le premier travail de votre ostéopathe sera d’identifier la cause ou les causes de votre douleur. En cas d’absence de traumatisme, il effectue in interrogatoire pour mieux connaître vos habitudes de vie : votre travail, vos loisirs, le contexte d’apparition de vos douleurs.

En cas de symptômes inhabituels associés comme la fièvre, votre ostéopathe vous réoriente pour un bilan médical plus approfondi.


Il va ensuite tester l’ensemble de votre corps pour localiser les zones en tension.
Votre ostéopathe pratique ensuite la séance dans le but de rééquilibrer globalement l’ensemble de votre corps.

Il va agir sur le fonctionnement de vos vertèbres cervicales et également sur tous les tissus et organes qui entravent celles-ci grâce à des manipulations articulaires, musculaires, organiques et fasciales à proximité ou à distance de la douleur.

Le but est de restaurer un fonctionnement global cohérent de votre corps qui intègre votre rachis cervical
Pour parler plus spécifiquement :

  • Dans le cadre de traumatisme, le but de la séance est de restaurer l’axe cranio-sacré. En effet, le crâne et le bassin travaille de concert par l’intermédiaire de la dure-mère, ce tissu qui entoure le cerveau et la moëlle épinière. Tout choc ou accident perturbe le synchronicité de ce fonctionnement.
  • En cas de problème de posture, de vue ou de mâchoire, le traitement ostéopathique permet de redonner au corps ses capacités d’adaptation. Il peut alors auto-réguler ces déséquilibres.
  • Si vous présentez de l’arthrose, le traitement ne fait bien sûr pas disparaître celle-ci. Il permet de réduire l’inflammation et de soulager les douleurs.

Quelques conseils pour éviter les douleurs cervicales

  • Surveiller votre posture de travail et changez-en régulièrement. Faites des pauses pour marcher, bouger, vous étirer un peu.
  • Faites vérifier votre vue par un ophtalmologue si vous ressentez une gêne ou régulièrement si vous travaillez sur écran.
  • Protégez-vous de la climatisation et des courants d’air froid.
  • Faites des check-up régulier chez le dentiste.

Articles Associés

Comment se déroule une séance ?

Comment se déroule une séance ?

La séance se déroule en 3 étapes :
1. Une première partie de questions / réponses
2. Une phase de tests : observation, palpation, mobilité, pouls chinois, aspect de la langue…
3. Traitement

lire plus
0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *